Politique du jardin

pdf

Politique du jardin botanique ‘Les Jardins de Pérouse’ pour la période de 2020 à 2025


Index

  1. Observations de l’autheur
  2. Introduction
  3. Intentions, buts et objectives

Contexte national et international, parties prenantes et groupes d'utilisateurs.

  1. Contexte national et international
  2. La convention sur la diversité biologique
  3. Stratégie globale pour la conservation des plantes
  4. Défi de la diversité végétale
  5. L’agenda international des jardins botaniques en conservation
  6. Changement climatique et réchauffement global
  7. Parties prenantes et groupes d’utilisateurs
  8. Recherche et conservation
  9. Éducation et enseignement
  10. Interprétation
  11. Visite du public et des groupes d’intérêts particuliers

Qualité et normes de l'information, objectifs et processus de révision

  1. Normes minimales pour la collecte de nouvelles plantes
  2. Normes de la tenue d’enregistrement minimales une fois que chaque plante est en culture
  3. Publication et accessibilité des informations
  4. Cibles
  5. Révision
  6. Vérification
  7. Capture de l’information
  8. Étiquetage

Paysage, conception et mise en valeur

  1. Introduction
  2. Paysage général
  3. Utilistion des cultivars
  4. Représentation

Types de collection

  1. Collections de recherche
  2. Collections de conservation
  3. Collections de patrimoine heritage ou historique ou caractéristiques de paysage

Acquisition, conservation de l’information, transfert, cession et radiation

  1. Introduction
  2. Travaux sur le terrain
  3. Index seminum
  4. Autres catalogues de semences et de plantes
  5. Acquisition
  6. Politique relative au stockage à court terme et aux semence de graines
  7. Protocoles de transfert de matière
  8. Ventes
  9. Alienation

Direction, personnel et bénévoles

  1. Valeurs fondementales

Politique de durabilité environnementale

  1. Introduction
  2. Intentions, buts et objectives

Politique du Jardin Botanique

1.    Observations de l’autheur

Ce document est une étape importante dans le développement du jardin. Il documente par écrit les principes actuels et le fonctionnement du jardin.

J'ai pris la liberté de prendre les textes du document politique du Jardin botanique national du pays de Galles. Je suis très reconnaissant à la fois pour le BGCI et ce jardin.

2.    Introduction

Cette politique s'applique et concerne tous les jardins botaniques de Château Pérouse, y compris les jardins de recherche et d’essai et les pépinières.

Le contexte national et international des jardins botaniques, dans des domaines aussi divers que l’environnement, les changements climatiques et la qualité de la vie, signifie que chacun doit mettre en place une politique de collecte vivante qui guide ses actions.

Dans le cas des jeunes jardins botaniques en début de développement, il est particulièrement important que la politique prévoie une large portée et une grande flexibilité. En outre, les exigences des législations nationales et internationales doivent être reconnues et de nombreuses politiques et conventions interdépendantes doivent être prises en compte.

Grâce à la démonstration d'une gestion prudente et efficace, les collections de jardins botaniques peuvent être transmises aux générations successives de manière à contribuer de manière significative à la conservation de la biodiversité, à élargir notre compréhension de la phytologie et à accroître les avantages pouvant être dérivés des plantes.

3.    Intentions, buts et objectives

Le but de cette politique est de veiller à ce que la Collection de Plantes Vivantes du jardin soit bien gérée, maintenant et à l’avenir, en veillant à ce que toutes les plantes cultivées soient adaptées à leur objectif et répondent aux besoins de toutes les personnes qui interagissent avec elles.

Conformément à d’autres jardins botaniques du monde entier, la politique de la Collection de Plantes Vivantes du Jardin a été conçue pour prendre en compte les considérations essentielles suivantes :

  • Contexte national et international, parties prenantes et groupes d'utilisateurs.
  • Qualité et normes de l'information, objectifs et processus de révision.
  • Paysage, conception et mise en valeur.
  • Types de collection.
  • Acquisition, conservation de l’information, transfert, cession et radiation.

Celles-ci seront traitées plus en détail ci-dessous.

Les principaux objectifs de la politique sont de veiller à ce que la Collection de Plantes Vivantes :

  • S'intègre et remplit les objectifs stratégiques plus larges et le programme du jardin en se basant sur sa mission fondamentale.
  • Est doté d'un cadre de planification et de continuité à long terme, le protégeant des pressions et des changements à court terme.
  • À toutes les ressources disponibles coordonnées et dirigées vers elle pour créer la plus riche collection de plantes vivantes possible (définie par le nombre total et la diversité).
  • Est adapté à ses objectifs dans tous ses rôles, afin de pouvoir contribuer à la recherche, à l'éducation, à la conservation, à la formation et à l'inspiration.
  • Se développe, se maintient et se gere conformément aux meilleures pratiques des normes internationales.
  • Est aussi accessible que possible (physiquement et intellectuellement), contribuant à enrichir la qualité de la vie et à augmenter le nombre de visiteurs en offrant un magnifique paysage pour les recréations.
  • Reconnaît les conséquences possibles du changement climatique et y répond en faisant le meilleur usage possible des microclimats, des serres et le jardin d’essai protégé.
  • Protège la vérification, l'exactitude et l'intégrité de son contenu.
  • Agit comme un cadre pour examiner les bases et donner la priorité aux ressources et aux efforts.
  • Peut être réactif et réaliste par rapport aux contraintes et impératifs financiers et autres.
  • Permet l'allocation des ressources et des priorités de manière pragmatique, durable et adaptable à l'évolution des besoins.

Contexte national et international, parties prenantes et groupes d'utilisateurs.

1.    Contexte national et international

Le jardin botanique Château Pérouse est régi par un ensemble de politiques, d’actes, de directives, de plans d’action et de cadres législatifs nationaux et internationaux. Les politiques nationales et internationales présentant un intérêt particulier pour la Collection de Plantes Vivantes sont les suivantes.

2.    La convention sur la diversité biologique

La Convention sur la diversité biologique a pour objet :

  • Conservation de la diversité biologique
  • Utilisation durable de la biodiversité
  • Partage juste et équitable des avantages découlant de la biodiversité

Le jardin botanique Château Pérouse s'efforce de mettre en œuvre les normes de conformité les plus strictes dans l'esprit et le droit de la Convention sur la Diversité Biologique lors de l'acquisition, du transfert ou de l'utilisation de matériel végétal vivant. Les domaines de conformité comprendront :

  • Permission de collecter
  • Accords d'accès de matériel
  • Accords de transfert de matériel (y compris les formulaires de sortie des plants)
  • Contrôle avant acceptation des dons des plantes provenant de sources non réglementées/non conformes
  • Stockage de la documentation et des accords d’accès pour une période suffisamment longue
  • Stockage des formulaires de transfert de la Convention sur la Diversité Biologique pendant une période suffisamment longue
  • Partage des avantages et des informations avec les pays donateurs

Parmi les autres domaines directement intéressant de la Convention sur la Diversité Biologique pour les travaux du jardin botanique de Château Pérouse comprends les articles suivants :

  • Développement de stratégies nationales (article 6a)
  • Identification et surveillance (article 7)
  • Conservation in situ (article 8)
  • Conservation ex situ (article 9)
  • Utilisation durable des éléments constitutifs de la biodiversité (article 10)
  • Recherche et formation (article 12)
  • Éducation et sensibilisation du public (article 13)
  • Coopération technique et scientifique (article 18)

Les opportunités et les responsabilités que ces articles apportent sont en grande partie la responsabilité de l’équipe horticulture et garantiront que la Collection de Plantes Vivantes est gérée en conséquence et puisse être utilisée pour les promouvoir.

3.    Stratégie globale pour la conservation des plantes

La Stratégie Mondiale pour la Conservation des Plantes a pour objet la conservation des plantes pour lesquelles 16 objectifs de résultats ont été fixés. Ceux qui présentent un intérêt particulier pour le jardin sont :

  • Assurez-vous que la Collection de Plantes Vivantes est conforme à la norme internationale de dénomination scientifique et taxonomique précise (objectif 1).
  • Promouvoir des programmes de conservation intégrés et l'intégration de la recherche dans les collections de conservation et les programmes de réintroduction (objectifs 3 + 8).
  • Étudiez les exigences de culture des plantes de la Collection de Plantes Vivantes et documentez les résultats (objectifs 7 + 8).
  • Cultiver autant d’espèces menacées d’extinction en Méditerranée que possible et contribuer à leur développement (objectif 8).
  • Collaborer avec les autorités françaises et d'autres acteurs à la sensibilisation du public et du commerce horticole aux espèces exotiques envahissantes (objectif 10).
  • Coopérer avec les autres en mettant à disposition du matériel végétal pour soutenir l’éducation dans son contexte le plus large (objectif 14).
  • Utilisez la Collection de Plantes Vivantes pour former le personnel, les étudiants et les volontaires, ainsi que les visiteurs, à la science et à la pratique de l'horticulture et des disciplines relatives (objectif 15).
  • Utilisez la Collection de Plantes Vivantes comme base pour participer à des réseaux à tous les niveaux, promouvant ainsi les normes les plus élevées de culture et d'utilisation de la plante (objectif 16).

4.    Défi de la diversité végétale

Parmi les actions répertoriées par le Consortium Européen des Jardins Botaniques, plusieurs actions relatives à la Collection de Plantes Vivantes sont pertinentes dans le contexte français. Celles-ci sont brièvement décrites :

  • Cible 3 - Intégration de la conservation in situ avec la conservation ex situ et développement de celle-ci avec la cible 8 (classée comme action en cours).
  • Cible 8 - Développer des compétences scientifiques et horticoles pour la conservation ex situ des plantes vasculaires et leur réintroduction (activité supplémentaire hautement prioritaire).
  • Cible 8 - Élaborer des protocoles et des directives pour les programmes de conservation afin de libérer la contribution potentielle des sociétés de plantes spécialisées, des pépinières et des jardiniers (classée comme travail à priorité moyenne).
  • Cible 8 - Développer des collections pour s’assurer que la diversité génétique de chaque espèce est maintenue afin de soutenir les programmes de restauration (considérés comme moins prioritaires ou comme travail supplémentaire à long terme).
  • Cible 15 - Promouvoir la formation en biologie de la plante entière à tous les niveaux de l’enseignement, en particulier pour former un plus grand nombre de personnes à l’identification sur le terrain (activités supplémentaires hautement prioritaires).

Les objectifs ci-dessus constituent un élément important de la nature et du contenu de la Collection de Plantes Vivantes du jardin.

5.    L’agenda international des jardins botaniques en conservation

Cet agenda, en constante évolution, fournit un cadre global pour l'élaboration de politiques et de programmes de jardins botaniques pertinents pour la conservation de la biodiversité. En adhérant à l'agenda international pour soutenir ses buts et objectifs par le biais de la Collection de Plantes Vivantes, le jardin va :

  • Maintenir et développer la Collection de Plantes Vivantes afin qu'elle atteigne un niveau de maintenance et de développement et soit suffisamment accessible (physiquement et intellectuellement) pour répondre aux principaux éléments de la mission mondiale énumérés au point 1.4.1 de l'agenda international.
  • Aider à fixer les niveaux et normes convenus en matière de conservation de la diversité végétale, en intégrant des techniques de conservation ex situ et in situ.
  • Maintenir des échantillons génétiquement diversifiés et accessibles des espèces de plantes de nos collections.
  • Développer et mettre en œuvre les meilleures pratiques en matière de conservation des plantes pour les jardins botaniques.
  • Utiliser les connaissances et l’expertise horticoles pour promouvoir l’utilisation durable des ressources phytogénétiques.
  • Développer et maintenir des collections de ressources phytogénétiques, notamment :
    o Plantes menacées d’importance économique
    o Plantes sauvages d’importance économique
  • Faciliter et donner accès à la Collection de Plantes Vivantes aux utilisateurs bona-fide.

D'autres stratégies, plans d'action et conventions ont un impact sur la politique de collecte du Jardin botanique Château Pérouse et ont été pris en compte dans l'élaboration de la politique de collecte de plantes vivantes. Les documents pertinents sont les suivants :

  • Plan d’action pour les jardins botaniques de l’Union Européenne
  • Stratégie européenne pour la conservation des plantes et Planta Europa
  • Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES)

6.    Changement climatique et réchauffement global

Il ne fait maintenant aucun doute que le climat mondial est en train de changer et devient de plus en plus erratique. Il n'est pas possible de prédire les effets et l'impact à long terme sur la Collection de Plantes Vivantes, mais il est important que cette politique reflète les possibilités, comme indiqué par la dernière réflexion internationale. Dans sa mission principale et son impératif de durabilité à long terme dans la manière dont il utilise les ressources, le jardin doit :

  • Développer les connaissances et l'expertise en horticulture pour les espèces de plantes situées juste en dehors de la plage de température normale.
  • Rechercher de nouvelles possibilités de culture (avantages du changement climatique).
  • Tout en évitant les changements radicaux, augmenter la prise de conscience des implications locales possibles pour la Collection de Plantes Vivantes en essayant d'identifier les groupes de plantes pouvant nécessiter une réinstallation et en lançant un programme de repropagation en vue d'une possible redistribution des plantes.
  • Collaborer avec d'autres pour identifier les espèces susceptibles d'être menacées dans la nature par le changement climatique / le réchauffement de la planète et initier ou s'associer à des programmes de conservation appropriés.
  • Être conscient, enregistrer et signaler toute nouvelle infestation de parasites et de maladies non associés à la Collection de Plantes Vivantes, contribuant à leur cartographie, surveillance et étude.

7.    Parties prenantes et groupes d’utilisateurs

La politique relative à la Collection de Plantes Vivantes reflète les diverses attentes et demandes, ainsi que les différentes utilisations de la Collection de Plantes Vivantes par les utilisateurs internes et externes et les parties prenantes, notamment :

Parties prenantes et utilisateurs internes :

  • Personnel scientifique chargé d’études et de références dans divers domaines, notamment l’évolution moléculaire, les études de développement, etc.
  • Le personnel de l'horticulture pour l'étude, par exemple biologie de la reproduction, technique de culture et élevage
  • Programmes de conservation
  • Études d’étudiants en stage et projets en stage de premier cycle
  • Visites de formation d'étudiants de l'enseignement supérieur
  • Écoles et programmes éducatifs
  • Utilisateurs de ressources d’apprentissage tout au long de la vie

Parties prenantes et utilisateurs externes :

  • Communauté scientifique, y compris les universités et autres jardins botaniques
  • La communauté horticole externe, par exemple détenteurs de lotissements, clubs de jardinage, sociétés horticoles, jardiniers amateurs et départements des parcs
  • Agences gouvernementales françaises
  • Les artistes et ceux qui utilisent la politique de collecte de plantes vivantes comme source d’inspiration créative
  • Les étudiants qui visitent le jardin personnellement ou par hasard
  • Visiteurs publics - locaux, nationaux et internationaux

8.    Recherche et conservation

La Collection de Plantes Vivantes soutient des programmes de recherche et de conservation. Le conservateur et l’équipe d’horticulture du jardin s’emploieront à respecter les normes les plus strictes en matière de culture, de représentation et de liaison afin de soutenir ces objectifs :

  • Cultiver le plus grand nombre possible de plantes dans les paramètres de la présente politique, notre climat ambiant et les conditions de l’environnement / du sol et les ressources disponibles.
  • Assurer une liaison étroite avec les utilisateurs de la science pour s’assurer que la Collection de Plantes Vivantes répond le mieux possible à leurs besoins, en discutant des nouvelles exigences - fourniture d’espace, de ressources et de matériel végétal à différents stades de croissance, etc.
  • Maintenir les normes les plus élevées possibles pour la tenue des dossiers.
  • Le cas échéant et conjointement avec d’autres, par ex. la communauté horticole professionnelle, qui s’efforce de maximiser la gamme, la valeur et les normes des avantages tirés de la Collection de Plantes Vivantes et de toutes les autres collections (photos, semences).

9.    Éducation et enseignement

L’éducation est au cœur de la mission du jardin. La Collection de Plantes Vivantes doit offrir des opportunités éducatives et des expériences inspirantes aux divers progrès. Il doit également proposer des thèmes de connexion entre la diversité de la nature et la diversité des cultures humaines. Cette politique reconnaît l’importance de la Collection de Plantes Vivantes et de l’équipe horticole pour fournir du matériel végétal à l’appui de cette entreprise aux conditions suivantes :

  • Une bonne communication à double sens sur les besoins éducatifs est favorisée et encouragée.
  • Un matériel approprié est fourni en réponse aux besoins et un dialogue régulier avec les prestataires de cours garantit des attentes réalistes, de bonnes normes et un service efficace.
  • Les ajustements apportés à la Collection de Plantes Vivantes, par exemple la perte de taxons pouvant affecter la prestation du cours, sont notifiés et les implications discutées afin d'identifier et de convenir des substituts.
  • Pour une utilisation plus efficace des ressources, il est important de s’assurer que la culture à des fins pédagogiques est conforme aux exigences et d’éviter le gaspillage, et que les besoins / ressources sont régulièrement revus pour cette raison.
  • Là où il existe une demande régulière pour des plants individuelles, les moyens de répondre à cette demande sont convenablement établis.
  • Là où cela ajoute de la valeur à l’enseignement, l’acquisition de nouveau matériel à cette fin est prise en compte dans les priorités horticoles.

10.  Interprétation

L’interprétation des plantations nouvelles et existantes visera toujours un public le plus large possible à l’aide de supports divers, appropriés et attrayants, afin d’enrichir l’expérience des visiteurs et de contribuer à la mission du jardin. Des plans de plantation ont été développés pour l’ensemble du jardin botanique.

L'interprétation sera adaptée et réalisée grâce à la collaboration entre le personnel de tout le jardin, y compris les secteurs de l'éducation, de l'horticulture, des sciences et du marketing. L'horticulture en particulier a une contribution importante à apporter et il convient de reconnaître qu'elle peut parfois conduire ou guider le processus d'interprétation.

Les plantes seront toutes testées dans des jardins d’évaluation avant interprétation :

  • Le personnel de l'horticulture sera encouragé et appelé à assurer la liaison avec le personnel de l'interprétation, en communiquant à l'avance les modifications imminentes aux plantations et en partageant des idées pour l'interprétation.
  • Le personnel d'interprétation sera encouragé et appelé à travailler en liaison étroite avec le personnel de l'horticulture et à discuter de ses besoins en matière de plantes/plantations afin de compléter, soutenir et promouvoir l'interprétation.

11.  Visite du public et des groupes d’intérêts particuliers

Le jardin botanique Château Pérouse constituera un lieu de loisir et une attraction touristique majeure et emblématique. La Collection de Plantes Vivantes, ainsi que le paysage et les infrastructures, constituent « le Jardin ». Par conséquent, son entretien et sa qualité sont primordiaux pour répondre aux besoins des visiteurs. Les Collections de Plantes Vivantes sont le pivot qui crée le jardin et l’augmentation du nombre de visiteurs est un élément essentiel d’un jardin botanique viable et durable. Cette politique reconnaît qu'une Collection de Plantes Vivantes mal entretenue aura des impacts négatifs bien au-delà de la réputation du personnel horticole. En reconnaissant l’importance du public, le personnel horticole :

  • Crée des zones du jardin où, conformément à la politique générale sur la Collection de Plantes Vivantes, les expositions florales sont au centre des préoccupations (sachant que celles-ci peuvent ne pas occuper des positions régulier ou fixe, mais varieront au fil des saisons et des années).
  • Maintient les plantations au plus haut niveau possible dans la limite des ressources disponibles.
  • Travaille en étroite collaboration avec la maintenance des installations, en aidant à maintenir une infrastructure qui supporte et améliore les plantations selon les normes les plus élevées possibles, dans la limite des ressources disponibles, et en reconnaissant l'impact négatif potentiel des plantations sur les éléments structurels qu'il peut être nécessaire de gérer avec soin.

Qualité et normes de l'information, objectifs et processus de révision

Une Collection de Plantes Vivantes ne dépend que de l’information attachée aux plantes qu’elle contient. La qualité, l'intégrité, l'accessibilité et la manière dont cette information est utilisée sont primordiales. Cette politique identifie l’importance critique de bons registres de plantes dans la Collection de Plantes Vivantes du jardin et leur valeur pour son utilisation et sa gestion appropriée. Les éléments à couvrir comprennent :

  • Normes minimales pour la collecte de nouvelles plantes
  • Normes minimales de tenue des registres une fois qu'une plante est en culture
  • Publication et accessibilité de l'information
  • Examen et pertinence des systèmes d’enregistrement (et des nouvelles technologies) pour améliorer l’efficacité de la tenue des dossiers.
  • Sécurité et intégrité des enregistrements

1.    Normes minimales pour la collecte de nouvelles plantes

La qualité et l'étendue des données de terrain et autres associées aux plantes dans les Collections de Plantes Vivantes détermine et impacte sur leur valeur et leur utilité. Dans la mesure du possible, les données suivantes avec un spécimen de référence doivent être obtenues :

  • Source (par exemple, si elle est prélevée dans la nature ou en culture)
  • Nom du champ (signifiant nom vernaculaire local)
  • Type de matériel (partie de la plante, à savoir semences, bouture, etc.)
  • Provenance (localité du matériel génétique d'origine)
  • Variabilité génétique (à partir de l'observation sur le terrain au moment de la collecte)
  • Nom du collecteur / nom ou code de l’expédition
  • Numéro de collecteur
  • Date de collecte
  • Pays
  • Localité (ce qui signifie localisation géographique spécifique)
  • Altitude
  • Longitude latitude
  • Habitat (d'après l'observation sur le terrain au moment de la collecte)
  • Plantes associées (observées sur le terrain au moment de la collecte)
  • Description du matériel (apparence de l'observation sur le terrain au moment de la collecte)
  • Images de matériel et / ou de localité de collecte
  • Informations auxiliaires (telles que l'utilisation locale, l'abondance, la catégorie de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature)

2.    Normes de la tenue d’enregistrement minimales une fois que chaque plante est en culture

Il est essentiel de contrôler et de surveiller régulièrement les installations avec une périodicité d'inventaire appropriée au sujet. Un inventaire semestriel fournit la base pour la plupart des collections avec une surveillance plus régulière des individus nouvellement plantés ou sensibles allant de la vérification triennale des plantes ligneuses établies. Dans tous les cas, ces contrôles doivent être effectués selon les normes appropriées et inclure :

  • Localisation actuelle
  • Nombre de plantes
  • Condition (important pour le maintien de la santé de la collecte et la détermination des exigences de propagation et des traitements de correction)
  • Taille ou taille moyenne du lot
  • Date et nom de la personne / du service responsable de la mise à jour du dossier

Le jardin a pour objectif de réaliser sa surveillance en explorant et en exploitant les nouvelles technologies appropriées.

3.    Publication et accessibilité des informations

L’importance des registres publiés et accessibles de stock de plantes est reconnue. Compte tenu des contraintes de ressources, de la nature dynamique des collections vivantes et de l'évolution des technologies, la publication d'un catalogue sur support papier n'est pas envisagée. Au lieu de cela, tout le catalogue du jardin est accessible en ligne et « en direct », toute information sensible étant restreinte de manière appropriée.

Le jardin a adopté les nouvelles technologies pour:

  • Systèmes de cartographie des Collections de Plantes Vivantes et accès aux cartes du jardin en direct
  • Techniques de mise à jour à distance
  • Technologie ‘Touchpad’ pour l’inventaire, la maintenance et l’entretien
  • Gestion des risques / évaluation des dangers, par exemple. arbres, plantes toxiques
  • Liens vers interprétation et autres sujets d’actualité

S'assurer que toutes les données sont stockées dans des formats compatibles, avec des protocoles de sauvegarde de sécurité robustes et convenus, régulièrement respectés, fera partie des éléments attendus de la mise en œuvre de la politique de Collections de Plantes Vivantes. Ces questions font partie du ‘Registre des risques à l'échelle du jardin’ et sont reconnues dans la planification et les procédures de continuité des activités du jardin.

4.    Cibles

L'utilisation d'objectifs pour hiérarchiser et auditer les travaux sur la Collection de Plantes Vivantes est claire et fournit également des points de repère pour examiner et faire évoluer les normes si nécessaire. Les objectifs ne doivent pas devenir une fin en soi, mais plutôt être considérés comme un guide. De nombreuses influences extérieures indépendantes de la volonté du conservateur peuvent avoir des effets radicaux sur les objectifs, par exemple des conditions météorologiques extrêmes et des contraintes de ressources. Il est donc essentiel de disposer d'un degré de flexibilité approprié pour définir et évaluer les objectifs.

Toute définition d'objectifs pour la Collection de Plantes Vivantes doit être adaptée aux types de collection et doit reconnaître la diversité d'attention et/ou de gestion particulière pouvant être requise pour ses différents éléments. Lorsqu’on examine une cible, il faut ménager un équilibre judicieux entre l’acquisition de nouveau matériel et le maintien de normes strictes, deux éléments essentiels dans la conservation de la collection.

Nommer avec précision est primordial. En tant que jeune jardin qui grandit rapidement et qui fait déjà face à de nombreuses difficultés en termes de ressources, la vérification de l'identification et de la désignation des plantes est perçue comme une zone de faiblesse potentielle et une grande confiance est accordée aux botanistes d’améliorer cette situation.

Actuellement, 85% de la Collection de Plantes Vivantes n'est pas d'origine sauvage, 15% étant d'origine sauvage connue. La vérification de la Collection de Plantes Vivantes est en cours. Les nouvelles accessions devraient refléter les besoins de la Collection de Plantes Vivantes et devraient pouvoir être gérées avec les ressources disponibles.

Les objectifs de la Collection de Plantes Vivantes au cours des 5 prochaines années sont les suivants :

  • Augmenter les plantations ex situ d’origine sauvage
  • Développer la Collection de Plantes Vivantes des 6.200 taxons actuels à 17.000 ou plus

5.    Révision

Lors de l'examen de la Collection de Plantes Vivantes, il est important que les informations des registres de plantes soient à jour; par conséquent, l'inventaire est un préalable indispensable. L'examen continu de routine devrait viser à couvrir :

  • Nombre de familles, genres, espèces, taxons, accessions et plantes individuelles vivants
  • Pourcentage d'origine sauvage
  • Pourcentage de vérification
  • Nombre de nouveaux taxons et de nouvelles adhésions
  • Nombre d'espèces et de taxons inscrits à l'Union internationale pour la conservation de la nature
  • Nombre de décès de taxons et de décès des plantes

L'audit sera entrepris chaque année. Ce faisant, les tendances de la Collection de Plantes Vivantes deviendront évidentes au fil du temps, de sorte que des impacts à long terme tels que ceux dus au changement climatique puissent être pris en compte lors de l'élaboration de la politique. Comme pour les audits dans d'autres domaines, une approche appropriée consiste à utiliser des sous-ensembles de familles et de genres clés, ainsi que des sous-ensembles de microclimat et des sous-ensembles de zones géographiques.

6.    Vérification

La vérification est importante car les visiteurs, le grand public, les étudiants, les éducateurs, les chercheurs et autres dépendent du nom correct des plantes. Le risque d'atteinte à la réputation est inévitable s'il s'avère que les plantes portent un nom incorrect. Cependant, il faut reconnaître que le processus de vérification nécessite beaucoup de ressources et peut être lent, et pour cette raison, des priorités doivent être définies. Le conservateur et d'autres membres du personnel de l'horticulture ayant une expérience appropriée devraient être impliqués dans le processus de vérification. Il est peu probable que des ressources supplémentaires en matière d’expertise et de conseil soient disponibles et, par conséquent, les priorités doivent être identifiées.

Les priorités de vérification sont les suivantes :

  • Plantes dont l'identité est inconnue
  • Plantes qui ont été identifiées uniquement au niveau de la famille ou du genre
  • Plantes d'importance pour la conservation
  • Groupes importants pour le Jardin botanique Château Pérouse pour un intérêt de recherche particulier (taxonomique ou géographique)
  • Plantes importantes individuellement associées à un collecteur particulier ou à une expédition importante si elles présentent un intérêt
  • Plantes en fleurs pour la première fois
  • Plantes soupçonnées d’être mal nommées

Toutes les catégories ci-dessus peuvent inclure des plantes d'origine sauvage connue, qui seront prioritaire sur les plantes d'origine inconnue et/ou les cultivars.

7.    Capture de l’information

Il s’agit là d’une tâche de taille et la Collection de Plantes Vivantes ne peut que tirer profit de l’enregistrement d’un maximum d’informations. Cependant, les contraintes de ressources signifient qu'il sera bénéfique d'établir des priorités, par exemple en commençant le processus avec des plantes d'importance pour la conservation et celles qui sont importantes pour le jardin pour la recherche et la science. La saisie des informations pourrait inclure :

  • Enregistrement de la première floraison/fructification du matériel nouvellement collecté.
  • Photo de chaque acquisition d’origine sauvage à différentes étapes en se reliant à la base de données.
  • L’inclusion de toute autre donnée / information utile à la collecte, telle que les notes horticoles sur la culture, l’utilisation dans les paysages, la résistance, etc.

8.    Étiquetage

L'étiquetage est essentiel pour relier toutes les informations contenues dans les enregistrements avec les plantes elles-mêmes. Les utilisations et les styles actuels des étiquettes au jardin botanique de Château Pérouse sont actuellement les suivants :

  • Des étiquettes opérationnelles clairement écrites à la main pour une utilisation quotidienne, par exemple ; au semis ou lors des boutures.
  • Les étiquettes de pépinière pour les semis germés et les boutures racinées, qui sont des étiquettes imprimées en blanc.

Le contenu des étiquettes de la Collection de Plantes Vivantes contient au minimum les informations suivantes :

  • Numéro d'accès
  • Famille
  • Genre
  • Espèce
  • Hybride avec les parents (le cas échéant)
  • Sous-espèce, variété ou cultivar (le cas échéant)
  • Section ou sous-section (le cas échéant)
  • Pays ou région géographique d'origine
  • Source
  • Informations horticoles

La communication d'informations au public est la raison d'être du jardin. Les problèmes avec les étiquettes dans ce contexte sont clairs. La limitation de la taille de l'étiquette, ainsi que le besoin de clarté et de cohérence dans l'ensemble, imposent inévitablement une description brève. Par conséquent, une interprétation plus large devrait généralement être proposée par d'autres moyens (voir notes ci-dessous).

Les noms communs sont fréquemment demandés par les visiteurs et leur absence est souvent soulignée dans les sondages auprès des visiteurs. Bien que les noms communs soient souhaitables et appropriés dans certains cas, plus généralement, ils introduisent une série de difficultés, en particulier dans le multilingue d’aujourd’hui.

Les limitations pour les afficher sur les étiquettes sont :

  • Il peut y avoir beaucoup de noms communs pour la même plante
  • La nécessité de proposer des noms multilingues, la limitation de taille étant le problème ici

Le développement de nouvelles technologies atténue la nécessité des étiquettes pour le public. Le jardin botanique Château Pérouse utilise la technologie ‘Smartphone’ permettant aux visiteurs d’avoir accès à diverses informations de différentes manières. Notre objectif pour les prochaines années sera d'écrire de petits articles sur chaque taxon et de prendre des photos pour compléter les informations destinées au public.

Paysage, conception et mise en valeur

1.    Introduction

Cette partie de la politique relative aux Collections de Plantes Vivantes se concentre sur la valeur visuelle et patrimoniale du jardin, l'utilisation de cultivars et les aspects généraux de l'affichage des collections, tels que la représentation géographique.

2.    Paysage général

En considérant le paysage du jardin, il faut noter :

  • Un certain nombre de zones riches en fleurs doivent être incluses dans le jardin, principalement conçues pour les commodités publiques, les attentes des visiteurs et les panoramas paysagers.

3.    Utilistion des cultivars

Les plantes d'origine sauvage bien documentées et les plantes cultivées d'autres collections de plantes sont au cœur d'une collection botanique scientifique moderne. Cependant, les cultivars ont également un rôle à jouer pour :

  • Créer des présentoirs attrayants avec une diversité d’intérêts.
  • À des fins pédagogiques car beaucoup sont intéressants du point de vue de l'évolution ou de la sélection végétale, montrant des caractéristiques morphologiques particulières.

Sur cette base, la sélection des cultivars est tout aussi importante que celle du matériel d'origine sauvage pour s'inscrire dans la politique ou la mission du Jardin. En définissant les critères de sélection, cette politique détermine les plantes qui devraient ou pourraient être cultivées.

4.    Représentation

Dans le cadre de la politique sur les Collections de Plantes Vivantes, une politique de représentation fournit des directives pour la disposition et l’affichage des plantes sur le terrain. Deux des approches les plus évidentes sont la représentation taxonomique (où les espèces appartenant, par exemple, au même genre sont regroupées à des fins de comparaison) et la représentation géographique (où les plantes d’une même région géographique sont regroupées). D'autres options peuvent inclure la plantation interprétative ou les groupes de changement climatique.

Le terme « plantation écologique » est parfois utilisé pour décrire une plantation « géographique » ou « phytogéographique ». Cependant, il serait préférable de les considérer comme très distincts et une plantation écologique devrait simplement faire référence à des niches écologiques et à des types d'habitat. Chacune de ces représentations de plantation peut être utilisée selon les besoins et l'utilité, mais il faut prendre soin de distinguer et de définir ces différents types lorsqu'ils sont utilisés.

L’approche privilégiée en matière de représentation devrait être une avancée sur le modèle géographique et des espèces caractéristiques d’intérêt ethnobotanique, de conservation ou d’éducation, ou une combinaison de ces éléments. Toutes les plantations doivent être conçues avec le potentiel d'interprétation à l'esprit. Une consultation avec le personnel d'interprétation et d'éducation est attendue.

Toute plantation comportant une forte composante de représentation susceptible d'être liée à la recherche, à la conservation ou à l'éducation doit être examinée de manière critique dans cet esprit. Tous les cinq ans, l’objectif sera de coordonner une consultation largement concertée sur les collections avec d’autres départements et groupes d’intérêts pertinents parmi le personnel du jardin.

Le thème de la représentation du Jardin botanique Château Pérouse sont de paysages méditerranéens du monde entier tels qu'ils ont été perçu dans des parc nationaux ou d’autres parcs ouverts au public dans toutes ces zones.

Types de collection

Outre les principales formes de représentation d’affichage dans les jardins botaniques (telles que les représentations taxonomiques et géographiques), il peut exister des types particuliers de collections qui nécessitent une attention particulière ou une gestion particulière.

1.    Collections de recherche

L'ensemble des Collections de Plantes Vivantes doit être considéré comme une ressource de recherche pouvant être utilisée par des collègues et des étudiants en interne et en externe. En tant que tel, il est vital de respecter les normes les plus strictes en matière de conservation, de vérification et de conservation des enregistrements afin de garantir que le produit et les plantes qui le composent sont adaptés à la recherche. Soutenir la culture de plantes à des fins de recherche est l’une des utilisations les plus importantes des Collections de Plantes Vivantes et les moyens de le faire sont énumérés dans la section Parties prenantes et groupes d’utilisateurs.

Outre le jardin botanique, le jardin de recherche offre une excellente possibilité de faire des expériences et d’apprendre sur le comportement des taxons avant l’intégration dans les jardins botaniques.

2.    Collections de conservation

Les collections de conservation sont celles qui sont détenues pour les raisons suivantes :

  • En tant qu'assurance contre la perte ou l'érosion génétique de l'espèce dans la nature
  • Espèces pour lesquelles il existe une intention spécifique de récupération, de renforcement ou de réintroduction dans la nature à l'avenir
  • Recherche en conservation
  • Éducation
  • Dans le cadre d’un programme spécifique du jardin botanique Château Pérouse, national ou international

Les collections de conservation entreprises au Jardin botanique de Château Pérouse doivent être traitées en priorité. La liste suivante, bien que non exhaustive, énonce une base solide pour ces collections :

  • Priorité aux espèces (au sein des familles et des genres) d'importance historique et/ou scientifique pour le Jardin botanique Château Pérouse.
  • Priorité aux espèces rares, menacées et vulnérables où le Jardin Botanique Château Pérouse est considéré comme le meilleur endroit pour la conservation ex situ de cette espèce.
  • Priorité aux espèces rares, vulnérables ou menacées, apparentées à la nature, de plantes ornementales rustiques ou utiles.
  • Dans la mesure du possible, les collections de conservation doivent être intégrées à un projet plus vaste associant différentes techniques de conservation et d'autres partenaires.

3.    Collections de patrimoine heritage ou historique ou caractéristiques de paysage

Les collections spécifiques en cours de développement et au cœur du jardin botanique de Château Pérouse sont les collections méditerranéennes. Les autres collections sont en grande partie ornementales et leur développement ultérieur fait partie du plan stratégique global pour l'horticulture.

Acquisition, conservation de l’information, transfert, cession et radiation

1.    Introduction

Pour pouvoir développer une collection répondant aux critères décrits ci-dessus, il faut acquérir des plantes. Cela peut inclure la cueillette de plantes ou de graines sur le terrain, à la maison ou à l’étranger, l’obtention de graines d’Index Semina ou la récupération de plantes d’autres collections. Toutes ces méthodes d’acquisition requièrent des politiques et des protocoles pour créer un processus ordonné, garantir que les priorités sont suivies afin d’éviter toute confusion ou tout double emploi et assurer la conformité réglementaire. Tout aussi important, il est nécessaire de mettre en place des systèmes permettant de transférer les plantes des collections vers un autre lieu, de céder ou de vendre des plantes (par exemple, par le biais de cadeaux ou de ventes commerciales de matériel propagé) ou de supprimer totalement l’accès.

2.    Travaux sur le terrain

Les travaux sur le terrain offrent une occasion importante d’acquérir de nouvelles plantes pour les Collections de Plantes Vivantes. Cela doit toutefois être planifié avec soin pour assurer le respect de la Convention sur la Diversité Biologique et un financement suffisant pour l'entreprise.

Le travail sur le terrain impliquerait généralement un délai de deux ans. Comme il s’agit d’une méthode importante pour atteindre les objectifs énoncés dans la présente politique, des travaux sur le terrain bien menés en tant que partie intégrante du processus de planification stratégique contribueront à éviter les doubles emplois et à déterminer les priorités :

  • Le conservateur devrait adopter une approche proactive pour analyser les lacunes dans les Collections de Plantes Vivantes et organiser tout travail de terrain en conséquence.
  • Le personnel devrait être formé à la collecte des techniques et, si possible, encouragé à participer aux travaux sur le terrain.
  • Les normes minimales d'enregistrement sur le terrain doivent être adoptées comme indiqué dans la présente politique.
  • Le financement de ce travail sur le terrain doit être fait de manière créative, par exemple pour obtenir des subventions et un financement de sources externes.
  • Le personnel devrait être encouragé à collaborer pour entreprendre des travaux sur le terrain avec le personnel du pays hôte et d'autres institutions appropriées.
  • Les travaux sur le terrain offrent des opportunités intéressantes d’engagement et de publicité du public. La liaison avec le responsable de la communication à ce sujet devrait être recherchée dès le début afin de mieux toucher le plus grand nombre de personnes possible.
  • Tout membre du personnel du jardin botanique Château Pérouse participant aux expéditions sur le terrain doit se conformer à la Convention sur la Diversité Biologique, à la Convention sur le Commerce International des Espèces Menacées d'Extinction, à la législation phytosanitaire et à toute législation locale régissant la collecte et l'échange/transfert de matériel végétal. Un soin approprié doit être apporté pour prouver les autorisations écrites et fournir une piste de vérification de la documentation pour la collecte des voyages et des matériaux collectés.

3.    Index seminum

De nombreux jardins botaniques font de l'Index Seminum l'une de leurs missions principales. Le problème lié à l’acquisition de plantes de ces catalogues est que les semences cueillies en jardin sont souvent d’origine hybride ou inconnue et ont donc une valeur limitée pour la recherche. Ce matériau est donc préférable d'éviter. Comme toutes les plantes, elles doivent être strictement vérifiées.

4.    Autres catalogues de semences et de plantes

Il est hautement improbable que les plantes des catalogues commerciaux soient d'origine sauvage bien documentée. Si ces plantes sont d'origine sauvage, la probabilité de conformité à la Convention sur la Diversité Biologique pourrait être incertaine. Ce matériau est donc préférable d'éviter. Cependant, les ventes de plantes commerciales légitimes peuvent être obtenus. Encore une fois, comme toutes les plantes, elles doivent être strictement vérifiées.

5.    Acquisition

Avec l'intérêt accru pour la biodiversité et la conservation, les changements scientifiques et les politiques internationales spécifiques telles que la Convention sur la Diversité Biologique et la Stratégie mondiale pour la Conservation des Plantes conduisent nécessairement à une méthode de hiérarchisation des acquisitions prenant en compte ces facteurs. En utilisant ces critères, les acquisitions peuvent être destinées à plusieurs objectifs distincts :

  • Projets de recherche spécifiques
  • Projets de conservation ou intérêt
  • Éducation et interprétation au sens le plus large
  • Des fins d'enseignement
  • Collection historique ou signification

6.    Politique relative au stockage à court terme et aux semence de graines

Le stockage et l'ensemencement des semences doivent être guidés par des directives relatives aux meilleures pratiques. Lorsque des quantités de semences d’origine sauvage sont reçues et que leur viabilité est incertaine, il est clairement inutile de semer toutes les semences à la fois si quelques plantes seulement sont nécessaires (à moins qu’il n’y ait que quelques semences). Cependant, en raison de la viabilité inconnue et des besoins en stockage de la plupart des matériels d’origine sauvage, il est important de semer autant que nécessaire et de laisser toute semence « excédentaire » stockée ou offerte à d’autres organisations de bonne foi. Parfois, le stockage des graines peut être nécessaire pour :

  • Fournir des conditions de stockage optimales en attendant la bonne saison pour les semailles
  • Permettre des semis répétés d'espèces à vie courte
  • Assurer contre la perte d'un semis entier
  • Prévoir des semis ou des dons supplémentaires s'il y a beaucoup de graines dans une accession et que le nombre de graines déjà semé est suffisant

Pour les projets spécifiques, il est essentiel de trouver un équilibre raisonnable entre les quantités semées et les quantités stockées pour l’avenir. Un programme régulier et organisé de réensemencement d'espèces à vie courte doit être convenu entre le chef d'équipe de la pépinière et les chefs d'équipe du jardin.

Lorsque les semences des plantes à vie courte ou annuelles ont été collectées dans le jardin, il est important que ce matériel soit réacquis en tant que deuxième génération. Cela est nécessaire pour garantir que le matériel (anciennement d'origine sauvage) est renommé comme étant cultivé à partir d'une source d'origine sauvage connue. Une telle pratique reconnaît que des différences et une dérive génétique se produiront, par exemple, par pollinisation ouverte avec d'autres sources ou en raison du pool génétique limité. De plus, en raison de la pollinisation ouverte, une vérification des nouveaux semis seront nécessaires.

7.    Protocoles de transfert de matière

Tout matériel régi par une réglementation transféré ailleurs sera, conformément au protocole habituel, accompagné d'un transfert de matériel.

8.    Ventes

  • Aucune matière végétale régie par le règlement de la Convention sur la Diversité Biologique ne sera préparée pour la vente.
  • Les ventes de tout matériel végétal régi par les droits des obtenteurs respecteront ces exigences.
  • Toute matière végétale vendue par le jardin à des fins commerciales sera préparée conformément aux meilleures pratiques horticoles, ainsi qu’à la prudence et au respect des droits du consommateur.

9.    Alienation

Compte tenu des menaces qui pèsent sur les plantes et leurs habitats, la pensée moderne des jardins botaniques est de ne pas sous-estimer la diversité génétique importante du matériel d’origine sauvage. Si une installation doit être supprimée, la procédure en cascade suivante doit être suivie :

  • Capturez autant d’informations que possible sur l’usine, par exemple vérification finale, photographie (s), spécimen d’herbier, échantillon d’ADN - dans un scénario idéal.
  • Offrir des plantes à d’autres jardins botaniques authentiques.
  • Si aucun jardin botanique ne le souhaite, alors offrez-le au pays d'origine.
  • Si aucun autre jardin botanique ou pays d'origine ne le souhaite et qu'il ne comporte aucune catégorie de menace de l'Union internationale pour la conservation de la nature, l'accès à la plante est alors autorisé.
  • Si la plante a une catégorie de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature et qu'aucun autre jardin botanique ou pays d'origine ne la veut et si la plante est cultivée dans moins de cinq jardins (cela peut être trouvé auprès de Botanic Gardens Conservation International), alors elle doit être gardé.

Direction, personnel et bénévoles

1.    Valeurs fondementales

Afin de créer et de maintenir un climat dans lequel les discussions respectueuses sur la diversité sont encouragées et jouent un rôle de premier plan dans la création d’opportunités d’interaction et d’apprentissage entre groupes, le jardin botanique embrasse les valeurs fondamentales suivantes :

  • Créer un excellent environnement de travail pour le personnel et les bénévoles, pratiquer le respect et traiter chacun avec dignité.

Politique de durabilité environnementale

1.    Introduction

Cette politique s'applique et concerne tous les jardins botaniques de Château Pérouse, y compris les jardins de recherche et d’essai et les pépinières.

Le Jardin reconnaît que ses activités ont un impact environnemental potentiel, à la fois positif et négatif, sur l'environnement au niveau local, national et mondial. De plus, le Jardin reconnaît sa responsabilité de répondre aux besoins de l'environnement actuel, sans compromettre les générations futures.

2.    Intentions, buts et objectives

Le but de cette politique est de veiller à ce que le Jardin s'efforce activement de gérer ses activités et ses ressources de manière écologiquement durable, maintenant et à l'avenir. La politique recherche et communique également les intentions du Jardin à toutes ses parties prenantes, y compris les administrateurs, le personnel, les bénévoles et les visiteurs, afin de clarifier ses intentions et les attentes que les individus sont attendus ou invités à soutenir.

Dans le cadre de cette politique, le Jardin s'engage à :

  • Promouvoir positivement la durabilité environnementale auprès de tous les visiteurs du Jardin et à travers tous ses programmes éducatifs.
  • Chercher continuellement à réduire son empreinte carbone.
  • Réduire son utilisation et sa dépendance à l'égard des combustibles fossiles en produisant sa propre énergie durable sur place par tous les moyens.
  • Autant que possible, utiliser des moyens respectueux de l'environnement pour de transport et le travail sur le Jardin.
  • Alors que le site puise son eau du Rhône, à la fin de son débit, et que les niveaux des nappes phréatiques baissent, le Jardin s'efforce de faire une vitrine des possibilités d'infiltration d'eau dans le sous-sol.
  • Chercher à maximiser le recyclage sur place et à optimiser la fabrication de compost.
  • Maintenir la politique zéro-phytosanitaire et optimiser les contrôles biologiques et biologiques.
  • Encourager et promouvoir les avantages de la biodiversité dans le jardin.
  • Protéger et, le cas échéant, augmenter la biodiversité du site de manière appropriée.
  • Respecter et, si possible, dépasser les normes fixées par toutes les lois environnementales pertinentes.
  • Intégrer les principes de durabilité environnementale dans ses politiques et pratiques, notamment dans ses relations avec celles liées à l'approvisionnement durable en biens et services.
  • Promouvoir et préférer l'acquisition et l'approvisionnement locaux et durables.

Le Jardin réexaminera régulièrement ses systèmes et processus par rapport à cette politique en s'efforçant de maintenir un cycle continu d'amélioration.

Le Jardin communiquera cette politique et stratégie au personnel, au public et aux parties prenantes plus larges afin de sensibiliser tous les groupes à leurs propres responsabilités et exigences pour contribuer et s'engager à des améliorations environnementales plus larges.