Chili

pdfgallery

Le Chili « méditerranéen »


Carte du Chili - indications des villes, parcs et biomes

https://www.chateau-perouse.com/assets/bestanden/gallery/9/280.jpg

Sur une superficie totale de 5ha consacrée aux paysages chiliens, 1ha seront accessibles à la visite sous la forme d'un parcours traversant des ambiances différentes. La perspective offrira une vue condensée de ce que Chili propose en flore de type méditerranéen.

Rien n’a été conçu au hasard. Ces ambiances ont été zonées du nom même des parcs nationaux chiliens afin que le visiteur puisse trouver une résonnance entre le Parc de Château Pérouse et ce qu’il est possible de découvrir dans cette lointaine contrée.

Le parcours traversera ainsi :

  • Laurissilva (A) - Fray Jorge National Park - Coquimbo (Laurissilva)
  • Sclerophyl Woodland (B) - La Campana National Park - Santiago (Matorral)
  • Sclerophyl Woodland (C) - La Campana National Park - Santiago (Matorral humide)
  • Woodland (D) - Altos de Lircay National Park - Concepción (Forêt melangé)
  • Coniferous Woodland (E) - Nahuelbuta National Park - Concepción (Forêt d'Araucaria)
  • Woodland (F) - Nonguén Reserve National - Concepción (Forêt melangé)
  • Coniferous Woodland (G) - Conguillo National Park - Valdivia (Forêt d'Araucaria)
  • Woodland (H) - Huilo Huilo National Park - Valdivia (Forêt de Valdivia)
  • Woodland (J) - Villarrica National Park - Valdivia (Forêt de Valdivia)

Il est impossible ici de nommer la totalité des espèces ainsi que des variétés qui seront plantées sur ce parcours. Nous donnons une série de photographies qui constituent la base des ambiances ainsi que les noms latins des espèces végétales les plus importantes de ces images. 

Information générale de Chili

Le Chili s’étire sur 760.000km². En tant qu’étrangers nous devons visualiser que la distance entre le Nord et le Sud du Chili est équivalente à celle entre Copenhague au Danemark et les sources du Nil au Sud Soudan. En vertu de sa géographie spécifique, le Chili peut être comparé floristiquement à une île. Emprisonné à l’Ouest par le Pacifique, au Nord par le Désert d’Atacama, à l’Est par l’immense Cordillère des Andes et au Sud par les eaux glaciales de l’Antarctique. La zone méditerranéenne représente environ 280.000km², soit 36% de la totalité de sa superficie. C’est également la plus peuplée.

La zone dite méditerranéenne s’étend de Antofagasta aux 38ème et 40ème parallèles. Une petite enclave existe aussi dans la zone tempérée australe transandine, autour de Chile-Chico près de Perito Moreno, au bord du Lac de Buenos Aires, sur la frontière Argentine. Les zones à climat méditerranéen s’élèvent très haut dans la Cordillère, au sud du 25ème parallèle. (Source: H.N Le Houérou). Il sera surprenant de voir de nombreuses similitudes floristiques et climatiques avec la Californie. Avec cette inversion due à la ligne d’équateur. L’évolution de la végétation du Nord au Sud du Chili est identique à celle de la Californie mais cette fois ci du Sud au Nord.

On distingue trois types de climat méditerranéen au Chili :

  • Climat à saison sèche prolongée: La température moyenne de cette zone est d’entre 14°C et 15°C, et l’amplitude thermique est d’environ 12°C.
  • Climat à saison sèche et pluvieuse durant le même temps: Les températures sont légèrement plus basses que dans le climat méditerranéen avec une station sèche prolongée. Les pluies sont entre avril et novembre.
  • Climat de station sèche et brève: c’est une transition entre le climat méditerranéen et le pluvieux. La température moyenne annuelle est de 12°C. La période sèche est de quatre mois.

À l’intérieur de l’écorégion de la « garrigue » chilienne se développe la forêt sclérophylle. Cette formation végétale typique du Chili, se trouve entre la Région de Valparaíso et la Région del Biobío où les espèces xéromorphes se développent avec des feuilles permanentes et dures pour résister aux sécheresses estivales. La végétation a une stratification peu abondante permettant un sous-bois arbustif herbacé.

Le climat méditerranéen prédomine dans la zone centre-nord du Chili. L’humidité et la température modérée résultent de la proximité de l’Océan Pacifique. En hiver la température descend fortement et les gelées matinales de courte durée sont fréquentes. Les chutes de neige sont peu abondantes dans la précordillère des Andes et dans sa partie orientale.

En été, plus au sud de cette région, dans les villes de Chillán, Talca et Linares on constate de hautes températures. Plus au sud encore, le froid devient intense du fait de la pénétration de l’air polaire et les précipitations sont abondantes. Ce climat méditerranéen oblige la flore à s'adapte aux périodes de sécheresse qui s’étend du printemps à l’automne, au moyen des changements morphologiques.

Selon le catalogue de Marticorena et Quezada (1985), la flore du Chili comprend 192 familles, 1.032 genres et 5.215 espèces. Les 2.700 espèces endémiques chiliennes représentent 52% de la totalité des espèces. Parmi la flore endémique citons par exemple, les hêtres austraux (Nothofagus), dont trois espèces sont sclérophylles et huit caducifoliées; huit sur onze sont présents dans la zone méditerranéenne.

Le Parc National « La Campana » est un exemple de la composition mixte d’éléments géobotaniques, situé à 33°S, au centre de la zone méditerranéenne, il est à noter la prédominance d’espèces néo-tropicales ainsi que de celles originaires de la période du super continent Gondwana. Au Chili méditerranéen il est possible de trouver des genres avec une grande richesse d’espèces ce qui indique une évolution active dans le temps géologique récent.

La flore du Chili méditerranéen se caractérise par l’existence de nombreux genres endémiques uniques. Près de 1.600 (52%) taxons du Chili central sont endémiques du Chili, tandis que près de 950 (30%)  sont endémiques du Chili central proprement dit. La communauté scientifique internationale a reconnu l’importance de la conservation des espèces et endémismes de Chili.

L'écorégion connue sous le nom de "Matorral" possède de nombreuses espèces végétales endémiques ayant des affinités avec les espèces tropicales sud-américaines, la flore de l'Antarctique et des Andes.

Dès que nous aurons visité le Chili, nous serons en mesure de vous proposer la carte d'implantation ainsi que des photos.

Zone du Chili - Zoomer pour accéder au detail des plantations

Le "Matorral Chileno"

Il accueille une grande diversité d'espèces végétales et occupe une bande de 100km de large s'étendant le long de la partie centrale de la côte chilienne.

De nombreuses espèces de cactus poussent tout au long du Matorral chilien. Près de 1.500 espèces de plantes sont endémiques à la région. Cette écorégion est menacée par la conversion des espaces en terres agricoles, par le développement des pâturages, les feux anthropiques fréquents, les espèces exotiques, et le pâturage.

Il est délimité à l’Ouest par l'océan Pacifique,  à l'Est et au Sud par les Andes. Il représente l'habitat de transition entre l'ultra-sec Désert d’Atamacama au nord, et les forêts valdiviennes tempérées et humides au sud. Lentement le paysage se transforme de semi-désertique (Trichicereus spp et Bahia ambrosioides…), en une forme de « brousse » (Acacia caven, Puya chilensis, Fushia lycioides…) puis enfin en « Matorral ».

Le Matorral est composé d’espèces sclérophylles ; d'arbustes, de petits arbres, cactus et broméliacées (Lithraea caustica, Trevoa trinervis et Alstroemeria spp…). 

Il se situe entre 32°S et 37°S de latitude, à partir de La Serena et jusqu'à Concepción. Au Chili, cette garrigue semblable au chaparral Californien se dinstigue par la présence occasionnelle de palmiers (Jubaea chilensis), de broméliacées arborescentes du genre Puya, et de cactus colonnaires tels que Trichocereus chiloensis. Le couvert herbacé est également composé de plantes vivaces (principalement géophytes) plutôt qu'annuelles. Le Parc National de la Campana est un endroit idéal pour observer  plusieurs types de végétation.

La région chilienne de matorral est relativement basse, et peut s'élever jusqu'à environ 1.500m d'altitude. Les pents versants sur l'océan dans cette région peuvent être recouverts des forêts humides (Bosques Laurofilo) contenant des espèces telles que Crinodendron patagua et Beilschmeidia miersii.

Matorral de la côte

Il  part de La Serena au nord de Valparaiso et s'étend vers le sud. Le paysage s'apparente à une côte broussailleuse où il est possible de trouver des buissons de petites tailles tels que des Fuchsia lycioides et Lobelia polyphylla, et des plus grands, tels que Escallonia pulverulenta, Puya chilensis et Puya venusta.

L’Espinal

C'est une savane composée de massifs d’arbres. Une grande partie de l'Espinal était autrefois « matorral », Il semble s'être dégradé au cours des siècles par le pâturage intensif des moutons, des chèvres et des bovins.

Il se situe entre autre dans la région de Coquimbo. Il abonde dans les parties intérieures, où l'atmosphere est sèche, et se développe généralement à basse altitude. Il pénètre au nord près de Samo Alto.
L'Espinal est dominé par le thormy espino (Acacia caven) et à un degré moindre par deux autres types d'arbres: le Guayacan (Porlieria chilensis) et l'Algarrobo (Prosopis chilensis). L'aspect général de l'Espinal est un paysage plus ou moins ouvert composé d'arbres et des buissons épineux doté d'une riche couverture au sol de graminées éphémères fleurissant au printemps.

Les opinions des scientifiques divergent quant à savoir si l'Espinal est une forme naturelle ou si c'est l'action de l'homme qui l'a façonné. Nous ne discuterons pas ce point. Ce type de végétation, fait parti depuis fort longtemps du paysage chilien et sera considéré comme tous les autres types de végétation méditerranéenne. Il semble que l'espinal soit en expansion sur les zones de basses altitudes des forêts sclérophylles fortement pâturées.

Les forêts sclérophylles et humides

La limite de végétation suit du nord au sud une courbe descendante. A la hauteur de La Serena, la limite se situe à 4.000m pour descendre  à 2.000m au sud de Concepcion. On distinguera différentes formes de forêts :

Les forêts sclérophylles

Elles étaient autrefois plus étendues, elles subsistent maintenant sous forme de petites parcelles sur les plages de la côte et les contreforts des Andes. Les forêts sclérophylles et les terres boisées sont composées principalement d'arbres à feuilles persistantes. Semblables aux forêts de chênes de la Californie; l'arbre typique est le boldo (Peumus boldus), étonnamment similaire à l'autre chêne vivant en Californie (Quercus agrifolia). D'autres arbres typiques de ces forêts sont le chêne chilean (Cryptocarya alba), le Lobelia excelsa, le Mayten (Maytenus boaria), et le Quillaja saponaria. On peut estimer une hauteur moyenne de ce forêt à 10m.

La forêt « classique ». Avant la conquête espagnole du Chili, la vallée centrale, les plages de la côte, et les contreforts andins étaient plus boisés. La fondation de Santiago en 1541 et le creusement d’un tunnel, entraineront l’abattage d’une immense quantité d’arbres. Subsistent néanmoins, des roble de Neuquén (Nothofagus obliqua), Cannelle de Magellan (Drimys winteri), k.whai (Sophora microphylla)…la hauteur de cette forêt varie de 10m à 25m.

La forêt humide. Bien qu’en limite sud du périmètre du climat méditerranéen, certaines forêts retiennent notre attention. Même si elles s’épanouissent sous des climats plus frais, elles font tout de même la jonction avec des forêts sclérophylles.

Avec l'augmentation des précipitations et une saison sèche plus courte, d'autres groupes d'arbres deviennent dominants. La hauteur de ces forêts peut varier de 20m à 30m. Diverses espèces de hêtre du sud (Nothofagus) prédominent dans la partie sud de la zone de climat méditerranéen de chili central près de Concepcion.  Ces hêtres sont issus de la même famille (Fagaceae) que les chênes et les châtaigniers.

Dans le chili central, la forêt de feuillus ‘Roble - Hualo’  est restée plus intacte que les autres. Bien que située au pied des Andes au sud de Santiago, les deux espèces dominantes qui donnent son nom à la forêt, sont bien adaptées à des températures plus froides et à une augmentation de l'humidité. Résistant même aux hivers enneigés dans les altitudes plus élevées. Ces espèces sont également mélangées à la forêt sclérophylle dans les zones de transition sur les pentes inférieures.

A l’extrémité sud de la zone de climat méditerranéen, se trouvent de vastes forêts d’Araucaria. Le genre Araucaria est un conifère primitif dont certains taxa se trouvent aussi à l'est de l'Australie et la Nouvelle Zélande.

On peut les découvrir dans les parcs nationaux des contreforts des Andes (Conguillio NP) et dans les plages de la côte (Nahuelnuta NP) à environ 38° de latitude.